VV SSSS A SS VV SSS V S V A S A S V S A SSSS VV SS A SS V



Vous voulez posséder la liberté, l'amour, la tranquillité et le confort. Prétentieux humains. Quelle mascarade! Regardez-vous vivre! Bassesses, lâchetés et compromissions fondent votre existence. Vous êtes entravés dans d'obscures envies. Une infinie convoitise dirige vos destins méprisables. La servitude, l'égoïsme, la paresse et la médiocrité vous obligent à courber vos vaniteuses échines. Votre suffisance vous égare.

Savez-vous examiner? Les drames et les tragédies, les farces et les pantomines absurdes, le théatre de la rue vous les présente quotidiennement. Mais il faut de la concentration et une habitude de l'observation pour apprécier ces scènes qui sont interprétées par d'humbles acteurs et de modestes comédiennes. Ils jouent des rôles indécis. Les haines et les désirs, les ressentiments et les espoirs se devinent et se frôlent dans une métaphore de ballet. Ces fugitifs fragments de chorégraphie, les remarquez-vous?

Approchez, regardez: des jongleurs, des funambules et des cracheurs de feu. Quel merveilleux spectacle! Les artistes vous attendent. Entrez. La magie de la piste et sa gaieté allégeront vos fardeaux, vous serez débarrassés de vos pesants soucis. D'habiles troubadours chanteront les contrées lointaines; leurs songes et leurs mythes, les illusions et les chimères vous transporteront dans un univers de fantaisie colorée. Silence! La représentation commence.

Je parviendrai enfin à écrire. Ni les anacoluthes, les chiasmes, les prolepses, les métaphores tissées, ni même les métonymies ou les synecdoques ne sauraient me faire peur. Le manque d'imagination ne m'arrêtera pas. Ma plume glissera sur l'angoissante page blanche. La créativité s'épanouira librement dans d'utiles contraintes. Les nuances de style et de construction, je réussirai à les maîtriser dans l'analyse des structures narratives. L'humilité et l'opiniâtreté m'aideront efficacement.

Il va pleuvoir. Quelle banalité dans cette phrase! Quelle platitude dans cette expression! La désespérante médiocrité du style me pousse à croire que l'analyse des fluctuations de nos climats véhicule un discours qui est aussi desséché qu'un aride désert. Qui inventera un vocabulaire pertinent? Une nuance d'ironie ainsi qu'un soupçon de poésie permettraient de renouveler l'étendue du champ lexical des prévisions que les météorologues proposent.

Il ne pouvait plus supporter le vacarme du monde ni l'inutilité du verbe. L'ample profondeur du silence le satisfaisait pleinement. Il y retrouvait l'intensité dans la négation des sens. Ses errances le conduisirent dans les vastes déserts de l'ocre Abyssinie où gémissaient des vents torrides. L'absence de désir et la vacuité des sentiments laissent parfois naître à l'ombre des lèvres juvéniles l'illusion d'un sourire qui mord.